• N'oublions pas E.A. POE


                      ESPRITS DES MORTS
                                    
    par Edgar Poe
    I
    Ton âme se trouvera seule,
    Parmi les sombres pensées de la grise pierre tombale.
    Personne, dans toute la foule, pour t'épier
    A ton heure de secret :
    II
    Garde le silence en cette solitude,
    Qui n'est pas l'abandon, car alors
    Les esprits des morts qui étaient
    Avec toi de leur vivant sont à nouveau,
    Dans la mort, autour de toi, et leur volonté
    Va te couvrir de son ombre : ne bouge pas.
    III
    La nuit, claire pourtant, se rembrunira.
    Et, de leur suprême trône céleste,
    Les étoiles n'abaisseront plus sur nous
    Leurs regards pleins de lumière - espérance donnée aux mortels -
    Mais leurs globes rougeoyants, sans un rayon,
    Paraîtront à ta lassitude
    Étre un feu et une fièvre
    Qui voudraient s'attacher à toi pour toujours.
    IV
    Voici, maintenant, des pensées que tu ne banniras pas,
    Voici, maintenant des visions qui ne s'évanouiront pas,
    De ton esprit elles ne s'en iront
    Plus comme la goutte de rosée s'en va de l'herbe.
    V
    La brise - le souffle de Dieu - est au repos.
    Et la brume sur la colline,
    Pleine d'ombre - pleine d'ombre sans déchirure encore,
    Est un symbole et un signe.
    La façon dont elle s'accroche aux arbres,
    Un mystère d'entre les mystères.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :