• Poem written by Duncan ( My DarkAngel )


    La Vie De Noir Vêtue


     

    Âmes insensibles, s'abstenir de m'embrasser.

    Rien ne peut me faire oublier les blessures du passé.

     

    L'amour est une bien lourde peine.

    Aimer l'inconnue, c'est commettre l'erreur humaine.

     

    La beauté enjôleuse cache des apparences bien trompeuses.

    Aimer une autre pour ne réaliser qu'une perte de temps affreuse.

     

    A force de retenir les sentiments, ils finissent par mourir.

    Les êtres n'ont alors qu'une envie, les suivre et périr.

     

    La nuit est froide et mon être las prêt à déraper.

    Qui sait qu'il est trop tard pour me rattraper ?

     

    Au bord de l'abîme, le danger est bien réel ici.

    La mort est en moi comme les femmes portent la vie.

     

    La lutte est vaine lorsque le combat est perdu d'avance.

    La fuite semble encore la moins violente des souffrances.

     

    Un jour tu m'as fait transparence.

    En moi s'efface jusqu'à l'ombre d'existence.

     

    Il ne faut pas apprendre à m'aimer.

    Je suis juste bon à être détesté.

     

    Alors fuis-moi sinon Toi aussi tu souffriras.

    Oui, comme moi, Toi aussi tu mourras...

     

    Je ne veux pas te blesser.

    Je ne veux plus te quitter.


  • Commentaires

    1
    Méli
    Mercredi 12 Mai 2004 à 16:15
    J'en tombe d'aimer pareils mots
    Comment ne pas sucomber aux charmes de tels écrits! On voit bien là la muse qui n'a cessé de t'inspiré: L'amour... J'aime la poesie et tu le sais. Sais-tu que tes poemes me font le meme effet que ceux de Baudelaire? J'adore... Bloody kisses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :